null

Projet de gestion intégrée des zones marines et côtières (GIZMAC)

Contexte

Fond 

La zone côtière du Bénin s’étend sur environ 125 km d’Est en Ouest entre le Togo et le Nigéria et sur environ 60 km de l’océan Atlantique à l’arrière-pays. La zone abrite environ 50% de la population et génère 70% du produit intérieur brut (PIB) du pays. Environ 80% des industries béninoises y sont implantées. De plus, la biodiversité côtière et marine fournit de nombreux services écosystémiques et constitue l’épine dorsale d’une multitude d’activités utilisant de plus en plus l’espace marin.

Problème 

Face à une croissance démographique rapide et à une surexploitation des ressources naturelles au cours des dernières décennies, la biodiversité de la zone côtière du Bénin subit des pressions grandissantes. L’érosion côtière, le changement climatique et les activités humaines telles que l’agriculture, la pêche, le commerce, l’extraction minière et le tourisme constituent des menaces supplémentaires pour l’écosystème marin et pour les services qu’il fournit aux populations locales. Ces nouvelles contraintes rendent la zone côtière plus vulnérable, menacent la durabilité des ressources marines et impactent la santé humaine ainsi que les moyens de subsistance. Il est ainsi impératif de prendre des mesures pour réduire l’impact des activités humaines sur cet écosystème complexe et pour préserver la biodiversité qui y est associée.

Solution proposée 

Face à cet ensemble de contraintes, tous les acteurs et praticiens des aires côtières et marines doivent collaborer pour une gestion intégrée de ces zones. Une approche systémique prendrait en compte la complexité du littoral tant sur le plan physique que sur le plan de la gestion et de la gouvernance. Pour y parvenir, tous les acteurs, secteurs et activités concernés devront être réunis. La gestion intégrée des zones côtières béninoises vise à réunir des acteurs aux intérêts souvent divergents autour d’un même projet de développement durable. Les outils et instruments de gestion seront ici définis et développés d’un commun accord. L’objectif général du projet GIZMAC est de contribuer à l’harmonisation du cadre législatif et institutionnel de l’action de l’État en mer.

Documents du projet